La trajectoire de soins idéale? De la statistique encombrante à l’outil d’aide à la décision

trajectoire de soins statistique outil aide decision

La trajectoire de soins fait maintenant partie du discours de tout bon acteur du réseau de la santé.

Ceci est une réalité depuis la fusion des établissements découlant du projet de loi 10 et de la volonté de centraliser les façons de faire et l’organisation des services. Les gens touchés par cette nouvelle réalité sont en majorité des gestionnaires cliniques et des professionnels appelés à coordonner les soins et les services des différents patients.

Mais est-ce vraiment nouveau?

Qu’on utilise les termes trajectoire de soins, projets cliniques ou amélioration continue de l’organisation des services, les objectifs restent les mêmes : définir les services nécessaires et pertinents pour une maladie ou un état donné, orienter le patient vers ceux-ci et dispenser des services au bon endroit et au bon moment dans un réseau élargi.

C’est simple, n’est-ce pas? Pas tout à fait.

Je n’ai pas la prétention de me qualifier comme étant une experte clinique en création de trajectoires de soins cliniques, loin de là. À chacun son expertise. Je suis simplement une spécialiste en gestion de l’information ayant vu plusieurs professionnels sur le terrain qui ont pour but d’orienter et de dispenser les meilleurs services possible à leur clientèle avec les ressources à leurs dispositions.

L’importance des données et des statistiques

Dans le passé, pour ces professionnels, je pouvais parfois passer pour la marâtre avec mes statistiques et mes redditions de comptes. Ceci ajoutait une lourdeur additionnelle dans leur quotidien. « Mon travail, c’est de donner des services à des patients qui ont des besoins, pas de faire des statistiques! » me disaient plusieurs d’entre eux. Sur ce fait, j’étais bien d’accord. Et laissez-moi vous dire qu’ils excellent dans un domaine extrêmement complexe et qu’ils ont mille fois plus de qualifications que moi pour le faire.

Mon travail, à ce moment-là, consistait à orienter ces incroyables professionnels dans le pourquoi et le comment de la statistique. Je me disais que, tant qu’à le faire, faisons-le bien pour que ce soit utile. Sans leurs précieuses informations claires et structurées, comment pouvons-nous définir le besoin de leur clientèle, orienter les ressources vers les bons patients, évaluer si les bons services ont été dispensés au bon moment ou voir à l’amélioration de la configuration de ces soins et services?

Mon travail aujourd’hui est de faire en sorte que ces statistiques, considérées comme une épine dans le pied lorsque vient le temps de les saisir, se transforment en outil pour les aider dans leurs démarches pour prodiguer les meilleurs soins possible.

Avec des données normalisées, claires et de qualité, il est possible de gérer une trajectoire de soins à tous les niveaux. Par exemple, nous pouvons le faire en retrouvant un patient X dans toute la gamme des soins. C’est également possible en reconstruisant une trajectoire de soins avec l’ensemble des données disponibles pour une cohorte de patients Y, telle que la clientèle en santé mentale, celle atteinte d’un cancer du sein ou celle ayant eu une reconstruction de la hanche.

Mais à quoi servent les trajectoires de soins exactement?

La cartographie des trajectoires de soins permet entre autres :

  • De comprendre le cheminement du patient
  • D’illustrer les interactions avec d’autres secteurs et leurs impacts
  • De visualiser les pistes d’améliorations
  • D’assurer un suivi

Ultimement, la cartographie des trajectoires de soins permet de se requestionner à savoir si ce que l’on fait est bien la trajectoire idéale, ou non.

Les trajectoires de soins sont élaborées selon les meilleures pratiques dans la dispensation des soins et des services avec un patient et une famille au cœur de ces trajectoires.

Les données, elles, permettent de faire le suivi de ces patients et d’évaluer si cette trajectoire idéale est la tendance du réseau et quel est l’impact des autres trajectoires qu’on considère non idéales.

trajectoire de soins

Quelques questions à se poser

Quels sont les délais de prise en charge pour la clientèle hors de notre trajectoire de soins idéale? Y a-t-il des retours? Une prolongation des soins? Une insatisfaction de la clientèle? Ou tout le contraire?

Aussi, avec la volonté d’intégrer le patient en tant que partenaire de ses soins, il est nécessaire d’utiliser des outils permettant d’évaluer la faisabilité de la trajectoire et l’engagement de celui-ci par rapport à son continuum de soins.

Réunir sous un même schéma toutes ces données permet d’assembler l’information nécessaire à la reconstruction des trajectoires visées et réelles. Du même coup, cela permet également de répondre aux questions énumérées plus haut dans un temps record, et ce, à plusieurs reprises dans l’échelle du temps, sans effort supplémentaire.

Ultimement, l’épine des statistiques se transforme en outil de prise de décision pour de meilleurs soins et services à prodiguer à la clientèle. Mettre en banque des données équivaut à mettre de côté des sous dans son petit cochon. On peut y découvrir tout un trésor à la fin!

À propos de l'auteur(e)

Julie Allard

Julie est archiviste médicale de formation et évolue dans le domaine des technologies de l'information depuis 2004. Au fil des années, elle a su s'imposer comme une véritable experte en la matière. En plus de donner des formations dans le tout le Québec, elle participe annuellement à plusieurs conférences.